.Parrot a lancé son drone 4K Anafi l’année dernière dans le but d’équilibrer un appareil photo décent et de nombreuses fonctionnalités avec un prix qui n’était pas prohibitif. Son dernier modèle, l’Anafi FPV, fait la même chose, mais avec beaucoup plus de plaisir, en se concentrant sur une « immersion totale » via un casque à lunettes de cockpit.

Comme son prédécesseur Anafi, le FPV quadcopter est équipé d’une tonne de commandes manuelles approfondies pour le pilotage et l’imagerie, d’une vidéo HDR 4K et d’images de 21 mégapixels, ainsi que d’une autonomie de 26 minutes de batterie. Il est aussi assez léger à seulement 283g. Le nouveau modèle est également livré avec deux nouveaux préréglages de vol : cinématique et course. Le grand atout de ce modèle, cependant, est l’affichage à vol d’oiseau.

Prenez votre envol

Associez votre smartphone au modèle avec l’application FreeFlight 6.6 correspondante, placez votre téléphone dans les lunettes de cockpit fournies, posez-les sur votre tête et prenez votre envol. La caméra inclinable à 180 degrés – avec stabilisation 3 axes et zoom 3X – vous donnera une vue enivrante à des vitesses allant jusqu’à 50 km/h (31 mph).

L’affichage principal FPV tête haute (HUD) affiche des informations contextuelles, telles que la vitesse de vol, la direction, l’altitude et la position du drone. Mais d’un simple clic sur un bouton situé au-dessus du casque, vous pouvez facilement passer à une interface HUD minimale. Vous pouvez même trouver le drone dans les airs sans enlever les lunettes du cockpit – il vous suffit de passer en mode Voir à travers, et vous verrez la vidéo en direct depuis la caméra de votre smartphone. Une superposition montre la position exacte de votre drone – et s’il est hors-écran, une icône pointe vers son emplacement.

Ses spécifications élevées font que sur le papier, le FPV Anafi n’est pas vraiment un jouet, mais ses lunettes de cockpit immersives en font un jouet amusant à utiliser. Le précédent modèle Anafi de Parrot se concentrait sur des caractéristiques décentes pour un prix raisonnable, et celui-ci reste fidèle à cette philosophie, mais avec une couche supplémentaire de divertissement. Il est disponible à partir de début septembre au prix de 600 euros.