Soundtrap, le studio d’enregistrement audio en cloud, acquis par Spotify en 2017, permet désormais aux créateurs d’accéder à un nombre illimité de projets – sans avoir à passer à la version premium.

Fondée en Suède en 2012, Soundtrap offre une plateforme semblable à Garageband qui permet aux utilisateurs de faire de la musique en collaboration ou de façon autonome et comprend un ensemble de boucles, d’instruments et de rythmes intégrés pour faciliter le processus créatif.

Alors que Soundtrap a toujours ciblé les podcasteurs, le mois dernier, elle a élargi son offre avec encore plus d’outils de podcast, permettant aux invités de participer aux mêmes émissions, quel que soit leur emplacement respectif dans le monde. Elle a également ouvert les outils de chat vidéo et la fonctionnalité de transcription pour rendre les podcasts consultables en fonction du contenu.

Soundtrap propose actuellement quatre formules d’abonnement, allant d’environ 10€ à 17€ par mois. Tous soutiennent un nombre illimité de projets tout en offrant plus de 550 instruments et 4 100 boucles. Il y a également eu un niveau Sountrap Basic gratuit, qui était limité à seulement cinq projets et 900 boucles – il y aura désormais un nombre illimité de projets et 2 210 boucles. Le nombre d’instruments disponibles restera le même.

Spotify se met au Podcast

Soundtrap s’est imposé comme une acquisition clé pour Spotify, d’autant plus que le géant de la diffusion de musique en continu a récemment pris de l’ampleur. Cette année seulement, l’entreprise a déboursé environ 400 millions d’euros pour trois nouvelles entreprises de diffusion, couvrant la production et la distribution en studio. Au début du mois, Spotify a également lancé une mise à jour pour les utilisateurs Premium, avec un nouvel onglet dédié aux podcasts en plus de son offre musicale.

En avril dernier, Spotify a dépassé les 100 millions d’utilisateurs Premium avec un chiffre d’affaires en hausse de 33% d’une année sur l’autre et a révélé que le podcast allait jouer un rôle de plus en plus important dans son activité. « Nous nous attendons à ce que les revenus des podcasts s’accélèrent jusqu’en 2019 « , a déclaré la société. « Au fil du temps, notre ambition est de développer une solution publicitaire plus robuste pour les podcasts qui nous permettra d’intégrer les capacités de ciblage, de mesure et de reporting dont nous disposons pour le cœur de métier de la publicité.

L’extension du niveau gratuit de Soundtrap est cohérente avec les efforts de Spotify dans son application de base de diffusion de musique en continu. L’entreprise utilise depuis longtemps son modèle du freemium pour attirer les gens avant de les encourager à devenir des abonnés payants – après tout, il est beaucoup plus facile d’amener quelqu’un à payer pour un service qu’il aime déjà. L’année dernière, Spotify a amélioré son service gratuit avec de nouvelles fonctionnalités de streaming à la demande pour inciter plus de personnes à s’inscrire et s’assurer que les utilisateurs existants ne quittent pas le navire pour un service concurrent.

« Nous suivons l’exemple de Spotify en améliorant ce qui est disponible pour ceux qui utilisent notre produit de base, sans frais, » a déclaré Per Emanuelsson, directeur général de Soundtrap. « Offrir une palette encore plus riche d’outils pour la création musicale en ligne gratuite inspire une plus grande créativité et est susceptible d’accroître l’amour de la musique et de la narration pour tous ceux qui sont passionnés par la connexion et la création.».

Spotify souhaite également que les utilisateurs créent un contenu plus original, et étant donné que Soundtrap offre aux podcasteurs un lieu de publication directement dans Spotify, cela pourrait augmenter le nombre de podcasts disponibles.