Uber et Lyft sont peut-être des concurrents, mais en tant que deux grandes compagnies de service de voiture avec chauffeur, ils ont aussi beaucoup en commun, y compris les défis auxquels ils sont confrontés. Afin de mieux comprendre leur rôle dans les modèles de circulation urbaine, les deux entreprises ont demandé conjointement une étude visant à déterminer le nombre combiné de véhicules-kilomètres parcourus (VMT) dans six villes clés. Dans un revirement surprenant, les résultats ont fait admettre à Uber que ces sociétés ou les sociétés de réseau de transport (STN), contribuent en fait à aggraver la circulation.

« La recherche montre qu’en dépit d’une croissance considérable au cours de la dernière décennie, l’utilisation des STN reste faible par rapport à l’ensemble du trafic, et bien que les STN contribuent probablement à une augmentation des embouteillages, son échelle est inférieure à celle des voitures de particuliers et du trafic commercial », écrit Chris Pangilinan, responsable de la politique mondiale pour les transports publics chez Uber, dans un blog.

L’étude, menée par Fehr & Peers, portait sur les voyages d’Uber et Lyft à Boston, Chicago, Los Angeles, San Francisco, Seattle et Washington DC. Dans le comté de San Francisco, Uber et Lyft étaient responsables de 13,4 % des embouteillages. À Boston, ils représentaient 8 %, et à Washington, DC, ils représentent 7,2 %.

Un peu plus de la moitié de ces km ont été consacrés à la conduite d’un passager. Environ 10 % des vtrajets ont été parcourus pour aller chercher un passager, et le tiers restant des kilomètres parcourus a été consacré à la conduite entre les déplacements.

Dans son blog, M. Pangilinan n’hésite pas à souligner que les voitures de particuliers représentent encore 87 à 99 % des embouteillages du centre-ville. L’une des solutions proposées est l’instauration d’une redevance des embouteillages, en vertu de laquelle les véhicules entrant dans les zones urbaines centrales devraient payer une redevance. Cela pourrait convaincre davantage de propriétaires de véhicules à laisser leur voiture à la maison et les conduire à utiliser les services de Lyft et Uber.