Back office : tout comprendre sur cette activité

 

Depuis quelques années, le terme « back office » est très popularisé, mais tout le monde ne comprend pas encore sa signification. En effet, avec l’explosion des métiers en ligne et à distance, celui du « back office » est l’un des plus sollicités. C’est quoi le métier de back office ? Quelle est la différence entre back office et front office ? Dans cet article, découvrez toutes les informations utiles à connaître sur ce métier. 

 

Back office : qu’est-ce que c’est ? 

 

La traduction littérale de « back office » est « arrière-plan ». Le responsable back office est donc la personne qui se charge du maintien de l’activité principale de l’entreprise en arrière-plan. Il s’agit du personnel administratif et de soutien qui n’est pas en relation directe avec les clients. Tous les secteurs d’activité peuvent requérir le service d’un back office : banque, marketing, vente, informatique, etc. Par exemple, si vous souhaitez trouver un expert en développement de back office, cliquez ici. 

 

À quoi sert exactement un back office ? 

 

Le pôle back office d’une entreprise fournit des fonctions et tâches essentielles à une entreprise. Même s’il apparaît invisible, le travail effectué par le personnel n’en reste pas moins important. Certes, le back office est souvent défini comme un emploi qui ne génère pas, du moins directement, de revenus. Toutefois, il a la fonction d’assurer la coordination entre les fonctions commerciales et les opérations. Créer un service de back office permet de bénéficier de beaucoup d’avantages : 

  • possibilité d’externaliser et/ou de délocaliser les fonctions de back office, donc de télétravail pour réduire les coûts de l’entreprise ;
  • des économies de loyers ; 
  • une productivité plus accrue ; 
  • possibilité de diversifier les compétences de ses collaborateurs, etc.

 

Quelle est la différence entre back office et front office ? 

 

Les deux termes sont très utilisés actuellement. Voici les points essentiels qui les diffèrent : 

 

Back office 

Le back office fait référence à tout ce qui est invisible aux clients et aux consommateurs. Il s’agit, en quelque sorte, des coulisses de l’entreprise. On peut également le qualifier d’ « arrière-boutique ».

 

Front office 

Le front office est évidemment le contraire du back office, c’est-à-dire tout ce qui est visible. On peut donc le définir comme la « boutique », la partie frontale de l’entreprise. 

 

Comment devenir back office ? 

 

Ceux qui souhaitent travailler et devenir back office doivent présenter certaines qualités, à savoir : 

  • la rigueur ; 
  • l’esprit d’analyse ; 
  • l’excellent relationnel ; 
  • les capacités à travailler en équipe ; 
  • l’aisance informatique ; 
  • la force de proposition ; 
  • et la polyvalence. 

Plusieurs diplômes permettent également d’exercer le métier de back office : 

  • BAC + 2 ou Bac + 3 en commerce, en gestion ou en banque/assurance ; 
  • BAC + 5 avec une spécialisation en gestion, banque ou finance ; 
  • formation en négociation et digitalisation de la relation client ; 
  • formation en management commercial opérationnel ; 
  • formation en techniques de commercialisation ; 
  • formation en gestion des entreprises et des administrations, option gestion comptable et financière, etc.

Le salaire moyen d’un back office est d’environ 20 000 € à 25 000 € bruts par an. Il progresse selon nature de l’activité du back office et de l’entreprise dans laquelle il travaille. Avec la digitalisation, d’autres secteurs d’activité recherchent activement des personnels en back office comme les services clients, le développement Web, la gestion de boutique en ligne, etc. 

 

Maintenant, vous savez tout sur le métier du back office. Vous savez quel est le rôle attendu, les formations à suivre ainsi que le salaire moyen actuel. Il ne vous reste plus qu’à décider si être responsable back office est le poste qui convient à votre future carrière. Sinon, toutes les informations relatives à la création d’un service de back office pour votre entreprise sont également disponibles sur la toile. Il vous reste à les trouver, à les lire et à les suivre.

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn