Comment revendre ses biens culturels d’occasion 100 % en ligne ?

Le recommerce, aussi appelé secteur de seconde main ou marché d’occasion, c’est le commerce de revente. L’objectif, c’est d’atteindre une économie circulaire, pour en finir avec une société de consommation du tout jetable. Pour cela, l’idée est de revendre ou acheter des produits ayant déjà servi pour leur donner une seconde vie. Le marché d’occasion est non seulement une tendance écologique, mais aussi économique. Le recommerce séduit de plus en plus les Français et croît rapidement. Le secteur de la seconde main a d’ailleurs progressé 25 fois plus rapidement que la distribution en 2019. Nouveau concept qui cartonne, certains grands noms de l’industrie comme des hypermarchés, magasins d’ameublement, marques automobiles ou magasins de mode rejoignent la tendance. Ce sont toutefois les sites Internet et les applications mobiles, comme celles de momox.fr disponibles sur IOS et Android, qui font exploser le marché de l’occasion. En effet, depuis l’arrivée des plateformes, 60 % des Français achètent régulièrement des articles d’occasion, dont 80 % font leurs achats de seconde main 100 % en ligne.

 

Recommerce : qu’est-ce qui se revend le mieux ?

 

Le secteur du recommerce est très hétéroclite. Il s’étend des objets culturels, aux articles de mode, en passant par des véhicules d’occasion ou encore des articles high-tech. Toutefois, certaines catégories de biens se revendent mieux que d’autres :

  • Le marché de véhicules d’occasion a conquis 64 % des Français, dont 32 % privilégient le recommerce pour ce type d’achat. En constante croissance depuis plusieurs années, ce secteur connaît néanmoins une baisse depuis le début de l’année 2022 ;
  • Le secteur où les applications mobiles sont nombreuses, c’est celui de la mode. Et cela s’explique simplement : 60 % des Français ont déjà acheté un article de mode d’occasion et 27 % le privilégient ;
  • Le marché du high-tech d’occasion reste encore timide pour le moment, mais prometteur. Seulement 34 % des Français ont déjà acheté un smartphone d’occasion en 2021. Toutefois, 6 français sur 10 se disent prêt à sauter le pas et acheter un produit high-tech reconditionné ;
  • Toutefois, le secteur qui connaît un franc succès, c’est celui des articles culturels d’occasion. 71 % des Français ont déjà acheté un article culturel de seconde main et 31 % le privilégient au neuf.

Plus en détail, ce sont les livres et les jeux vidéo qui sont le plus plébiscités, suivis par les DVD. Selon une étude commandée par momox.fr, 52 % des Français achètent au moins un livre d’occasion par trimestre et 23 % de la population achètent un livre et/ou un jeu vidéo de seconde main tous les mois.

 

3 façons de revendre ses objets culturels en ligne

 

Tout le monde possède des livres, CD, DVD et autres objets culturels dont on ne se sert plus. Pour faire des heureux, se faire un peu d’argent et désencombrer ses étagères, il suffit de revendre ses articles culturels. Pour cela, le plus simple et le plus rapide, c’est de les revendre en ligne. 

 

1. Les sites spécialisés dans le recommerce

C’est certainement l’option la plus rapide et efficace. D’abord, il est possible de revendre tous ses objets culturels en même temps. Mais surtout, le gros avantage, c’est qu’il n’y a pas besoin de rédiger et publier ses annonces, ni de répondre aux acheteurs intéressés. Sur momox.fr par exemple, en quelques clics et en indiquant l’état de vos produits, vous acceptez ou non le prix de rachat indiqué. Une fois validé, vous imprimez l’étiquette d’envoi fournie, la collez sur le colis et déposez le tout en point relais (l’envoi est gratuit à partir de 10 € de rachat). Lorsque la réception est confirmée, vous recevez l’argent sous quelques jours directement sur votre compte bancaire.

 

2. Les annonces sur site

Ce sont des ventes entre particuliers, via un site d’annonces, comme sur Leboncoin.fr. Cette solution demande plus d’organisation, puisqu’il faut rédiger l’annonce (souvent une annonce par objet), estimer le prix, prendre des photos, négocier avec les potentiels acheteurs et convenir d’un rendez-vous ou expédier vos articles d’occasion à vos frais.

 

3. Les applications mobiles

Sur le même principe que les sites Internet, il existe des applications mobiles de revente entre particuliers et d’autres spécialisées dans le recommerce.

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn