Pour être visible sur la toile, une entreprise doit bien évidemment disposer d’un site internet. Mais cela ne s’arrête pas là, il est nécessaire que ce dernier soit performant et pertinent pour remplir sa fonction de manière optimale. Avant d’en arriver là, un certain nombre de choix techniques doivent être préalablement faits en amont concernant le nom de domaine (NDD), l’hébergeur, le web design… Quelles étapes faut-il franchir lorsque l’on souhaite créer un site web ? Quels sont les pièges à éviter ? Que faire pour avoir une plateforme web optimale qui plaît aux moteurs de recherches et aux internautes ? Découvrez les réponses dans la suite de ce guide.

Le choix du nom de domaine

Le nom de domaine est votre adresse numérique sur la toile. C’est le premier élément que les internautes verront au moment de visiter votre site web. S’il est bien choisi, cela les incitera à accéder à votre plateforme.

Comment savoir si un nom de domaine est déjà pris ?

Il y a près de 2 milliards de sites web qui se côtoient sur la toile. Il peut donc arriver que le nom de domaine que vous souhaitez choisir pour votre plateforme ait déjà été pris. Pour le savoir, contactez Planethoster et tapez le NDD qui vous intéresse suivi de son extension dans la barre de recherche du site. En général, si un nom de domaine est déjà pris, vous verrez la mention « disponible pour transférer ». Dans le cas contraire, la plateforme vous notifiera que l’adresse que vous avez renseignée est disponible et qu’elle peut être achetée.

Il est également possible de vérifier le statut d’un NDD en utilisant un outil de recherche de disponibilité spécialement conçu pour cela. L’avantage avec ce type d’outil, c’est qu’il vous fournit des informations complètes sur l’adresse que vous avez renseignée. S’il est déjà déposé, vous verrez l’identité du titulaire, son contact administratif, la date de création du domaine, et sa date d’expiration…

Comment trouver le nom de domaine parfait ?

Pour trouver un nom de domaine parfait, certaines règles sont à respecter. Premièrement, un bon NDD doit être simple et facile à mémoriser pour les internautes. Il est également important que son orthographe soit dépourvue de caractères spéciaux. Cela risquera en effet de poser problème lorsque vous créerez plus tard des adresses email rattachées au domaine.

Deuxièmement, le nom de votre site doit être stratégique et évocateur. Il doit refléter votre activité principale sans pour autant être trop générique.

Enfin, il est important d’intégrer au moins un mot clé en lien avec votre domaine d’activité dans votre nom de domaine afin de l’optimiser pour le SEO. Cela permettra à votre site web d’être bien référencé sur Google et d’atteindre plus facilement la première page pour certaines requêtes stratégiques. Veillez également à ce que votre NDD ne soit pas trop long. L’idéal est de rester en dessous de 15 caractères.

En ce qui concerne l’extension, le choix dépend principalement de votre cible et de votre secteur d’activités. L’extension .com est la plus populaire et convient parfaitement aux entreprises qui visent une clientèle internationale. Le .fr vous offre une proximité avec le public français.

Si vous êtes dans le secteur technologique, alors vous pouvez choisir entre les extensions .net et .tech

Le rachat d’un nom de domaine expiré : quels intérêts ?

Pour mettre en ligne votre site internet d’entreprise, vous avez la possibilité de racheter un NDD expiré, c’est-à-dire un domaine que l’ancien propriétaire n’a pas renouvelé. Cette pratique est très avantageuse d’un point de vue SEO. En effet, lorsque vous achetez un nom de domaine expiré, vous héritez de l’ensemble de ses backlinks et de son PageRank (sa popularité sur la toile). Cela vous évite de partir de zéro. Il sera ainsi plus facile pour vous de gagner en notoriété si vous mettez en place une bonne stratégie de référencement.

De nombreuses plateformes sont spécialisées dans la vente de domaines expirés. Faites donc vos recherches et choisissez ce qui vous convient le plus. Certains sites vous proposent même de placer des alertes sur des NDD qui vous intéressent afin de les récupérer systématiquement s’ils ne sont pas renouvelés.

Veillez cependant à ne pas acquérir un domaine qui a été banni ou pénalisé par Google.

Le choix de l’hébergeur

Trouver un bon nom de domaine est une chose, l’héberger ou le transférer correctement c’en est une autre. Voici ce que vous devez savoir à propos du choix de votre hébergeur.

Pourquoi est-ce important ?

La qualité de l’hébergement web influence grandement les performances d’un site internet. Or ces dernières sont prises en compte par Google pour le classement des pages web dans les SERP.

Si vous choisissez un hébergeur bon marché dont les équipements ne sont pas performants, cela se fera ressentir au niveau de la vitesse de chargement de votre site. Vos pages se chargeront très lentement, ce qui fera logiquement augmenter votre taux de rebond. En d’autres termes, les internautes quitteront votre site avant même que son contenu ne s’affiche.

Par conséquent, vous obtiendrez un mauvais classement sur Google.

Un hébergement de piètre qualité expose également votre site web à des problèmes techniques fréquents. Or, si vos pages sont hors service, les robots de Google ne pourront pas les explorer afin de les présenter aux internautes. Vous ne réussirez donc pas à avoir beaucoup de trafic.

La sécurité, souvent problématique chez les hébergeurs bon marché, fait également partie des indices de qualité que Google analyse afin de classer les sites.

Comment choisir le bon hébergeur ?

Pour choisir un bon hébergeur, vous devez prendre en considération 7 principaux critères :

  • Les performances du serveur (quantité de RAM, nombre de cœurs du CPU, disque dur) ;
  • La flexibilité et l’évolutivité des offres (possibilité de migrer vers une offre supérieure en cas de hausse considérable du trafic) ;
  • La localisation du serveur (privilégiez les hébergeurs dont les serveurs sont à proximité de votre cible) ;
  • Le niveau de sécurité offert ;
  • La réputation de l’hébergeur ;
  • Les options supplémentaires proposées (certificat SSL, bases de données supplémentaires, adresses email…) ;
  • La qualité du support technique.

Comparez les offres de plusieurs hébergeurs afin de choisir celle qui vous convient le mieux et surtout celle qui garantit un niveau de performances élevé.

Demandez conseil à vos proches ou renseignez-vous sur les sites d’avis afin de trouver le meilleur prestataire.

Le web design, un élément à ne pas négliger

acheter un nom de domaine expiré pour son site web

Le web design est l’un des principaux éléments qui conditionnent l’expérience utilisateur de votre site internet. S’il est novateur et accrocheur, cela incitera les internautes à rester longtemps sur vos pages et à y revenir régulièrement. À ce titre, veillez avant tout à ce que le design de vote site web d’entreprise soit responsive. Il doit s’adapter sans problème à tous les types d’écrans. Google prend cela en compte dans son classement depuis quelques années.

En dehors de la responsivité du design, il est important de bien hiérarchiser les informations sur le site de manière à faciliter la navigation aux internautes. Placez vos boutons d’appel à l’action à des endroits stratégiques et utilisez des couleurs qui facilitent la lecture. Veillez tout de même à ne pas utiliser beaucoup de couleurs différentes sur une même page. Les animations sont également à utiliser avec modération.

Que retenir ?

La réussite du lancement d’un site web d’entreprise passe par le choix d’un bon nom de domaine. Il est possible de racheter un NDD qualitatif expiré pour ne pas partir de zéro. Le choix de l’hébergeur est également très important, car il conditionne les performances du site.