Une carte de paiement qui analyse vos empreintes digitales avant de valider une transaction ? Non, ce n’est pas de la science fiction mais une réalité bien plus proche qu’on ne pourrait le croire. Nous allons décrypter pour vous cette nouvelle technologie qui vient bousculer le secteur bancaire. Découvrez notre avis sur BNP Paribas et sa carte biométrique.

La banque BNP Paribas serait la première à se lancer

La BNP Paribas serait en passe de fournir à ses clients détenteurs de cartes bancaires haut de gamme (modèles Premier et Gold) un tout nouveau type de moyen de paiement : des cartes bancaires biométriques. Entre 10 000 et 15 000 cartes d’un nouveau genre pourraient être mises en circulation très prochainement pour tester cette nouvelle technologie avant qu’elle ne soit déployée à plus grande échelle.

Cette distribution de masse pourrait devancer les concurrents qui travaillent sur des prototypes depuis plusieurs années déjà. Un vrai coup d’accélérateur qui vient chambouler les modes de paiement mais qui reste dans une continuité : développer le paiement sans contact. Avec la crise du Covid-19, de nombreux français ont privilégié ce dispositif de paiement qui ne nécessite pas de code confidentiel à quatre chiffres jusqu’à un certain montant.

Avec cette stratégie commerciale, la BNP Paribas espère renforcer la confiance de ses clients en leur proposant des services bancaires toujours plus près de leurs attentes : de la sécurité, de la rapidité et de la fiabilité. Avec l’essor des banques en ligne et des formules à bas prix, les banques traditionnelles doivent fournir à leurs clients des services exhaustifs et innovants pour les fidéliser.

Une carte sans contact avec reconnaissance digitale

Après les smartphones et les tablettes, c’est au tour des cartes bancaires d’être dotées de la technologie biométrique. Cette authentification forte vient sécuriser le paiement sans contact. Jusqu’à présent le paiement sans code confidentiel était réservé à de petits montants (30€ d’abord puis 50€ depuis le confinement) mais personne n’était réellement à l’abri d’une fraude ou d’un piratage.
En pratique les clients bénéficiaires recevront leur nouvelle carte accompagnée d’un boîtier dans lequel il faudra insérer la carte bleue. Ils devront ensuite apposer l’empreinte d’un de leurs doigts pour que le capteur enregistre les informations digitales. Lors d’un achat, les clients n’auront qu’à poser ce même doigt sur la carte biométrique pour valider une opération. Un voyant vert et une notification sonore permettront de s’assurer que la transaction a bien été prise en compte.

Deux avantages pour cette prouesse technologie : plus de sécurité pour les paiements par carte et moins de contrainte de plafond. Car oui, les paiements avec la carte biométrique ne seront pas plafonnés à 50€ mais elle pourra être utilisée pour des sommes supérieures. Date de lancement ? A priori l’automne 2020 !