Le mobile rencontre le big data : La connaissance du client sur des écrans plus petits

 

Imaginez pouvoir obtenir des informations sur le comportement quotidien des consommateurs. Imaginez pouvoir obtenir des données sur les gens non seulement lorsqu’ils sont devant l’ordinateur, mais tout au long de la journée et même lorsqu’ils dorment. Eh bien, n’imaginez plus. Les gens étant plus que jamais rivés à leur téléphone portable, la quantité de données provenant de ce dernier est stupéfiante. Le mobile est probablement l’équivalent du rêve éveillé d’un analyste de données. La montée en flèche du volume de données pour le mobile offre aux entreprises une occasion unique d’en apprendre davantage sur le comportement des consommateurs et de trouver des opportunités uniques qui n’auraient pas été aussi évidentes qu’auparavant. 

 

Grâce aux big data issues du mobile, les entreprises peuvent trouver des moyens d’améliorer la productivité dans différents aspects de leur activité, notamment la stratégie de marque, le marketing, les ventes, etc. Si le big data est un mot à la mode depuis peu dans le monde des affaires, son essence existe depuis les années 70. La nécessité d’exploiter des données et d’agréger des informations provenant de sources différentes, voire incompatibles, pour ensuite tirer des conclusions significatives sur le comportement d’un groupe de personnes (en l’occurrence les consommateurs) et sur leurs centres d’intérêt, existe depuis longtemps. 

 

La pénétration de l’utilisation des téléphones portables a toutefois changé la donne. Selon une étude, 95 % des Français possèdent un téléphone portable et, sur ce nombre, 77 % possèdent un smartphone. En outre, on constate même une augmentation de la dépendance à l’égard d’Internet par le biais des smartphones au fil des ans. Cela signifie que de plus en plus de Français utilisent un smartphone comme principale connexion à l’internet et ne prennent même pas la peine d’obtenir un service à large bande séparé à la maison. Cela montre à quel point les Français sont dépendants de leurs smartphones et à quel point ils utilisent leurs téléphones portables dans leur vie quotidienne.

 

Grâce aux données produites par les applications ou autres services qui fonctionnent en arrière-plan de nos appareils mobiles, il est possible d’exploiter des données sur les propriétaires de téléphones mobiles tout au long de la journée. Techniquement, les données produites ne sont pas différentes de celles qui sont traditionnellement extraites de nos ordinateurs de bureau, mais l’échelle et le volume sont beaucoup plus importants car les téléphones mobiles sont toujours avec l’utilisateur, contrairement aux PC qui sont toujours fixes. Et comme les consommateurs déplacent leur comportement vers différents canaux numériques, ils produisent davantage de données qui documentent les actions, les tendances et autres. Même si nous dormons, notre téléphone portable produit toujours des données. Bien entendu, le big data issu du mobile ne peut être utile que s’il est traité efficacement. Les données pour le plaisir des données ne fonctionnent pas. Il est plus important de choisir les bonnes données, de définir vos objectifs et de fixer des paramètres pour les données que vous souhaitez exploiter ou analyser. L’utilisation des données de localisation des téléphones mobiles en est un bon exemple. 

 

La plupart des fournisseurs de systèmes téléphoniques professionnels fournissent déjà, d’une manière ou d’une autre, ces données à leurs clients. En extrayant les données de leurs numéros de téléphone, les entreprises sont en mesure d’identifier d’où proviennent la plupart de leurs appels. Cependant, au-delà de la simple identification des données démographiques, le big data mobile peut fournir des informations plus précises et en temps réel sur la localisation des consommateurs. 

 

Comment ? De différentes manières. Cela peut être grâce aux consommateurs qui se connectent sur Twitter, Facebook ou Instagram. Cela peut également être par le biais du GPS, la FCC ayant exigé que les nouveaux téléphones mobiles soient équipés d’un GPS ou d’une technologie similaire à des fins d’urgence. L’essentiel est qu’il existe de multiples façons pour une entreprise de recueillir des données de localisation sur les consommateurs par le biais de leur appareil mobile, et ce type d’information est exactement ce qui différencie les big data des mobiles des big data du Web. Les données de localisation provenant du mobile peuvent faire une grande différence pour l’avenir de la publicité mobile. Grâce aux données en temps réel sur la localisation des consommateurs, la possibilité de diffuser des publicités hyper ciblées en fonction de l’emplacement est désormais réelle. La possibilité de diffuser des annonces, des promotions et des coupons personnalisés pourrait constituer la prochaine étape de l’évolution du marketing et de la publicité. Et ce n’est là qu’une des utilisations que les entreprises envisagent de faire du big data mobile. Avec la quantité d’informations que les entreprises peuvent obtenir du mobile, les possibilités sont pratiquement infinies.

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn