Les détecteurs de fumée

détecteurs de fumée

Les logements et les habitations ont l’obligation d’installer des détecteurs de fumée. Puisque ce petit matériel devient obligatoire, son évolution ne cesse d’accroitre et ceci, toujours dans le but d’augmenter sa capacité de protection.

Les différents types de détecteurs de fumée

Pour les installer, vous avez le choix entre plusieurs modèles. Chacun présente des avantages et aussi des points négatifs :

  • Le DAAF ou détecteur avertisseur autonome de fumée : ce sont les premiers modèles vendus sur le marché. Il fonctionne avec une pile, le prix est très abordable et il est très facile à installer ;
  • Le détecteur sur secteur, c’est-à-dire qu’il fonctionne avec le courant électrique. Quoi qu’il en soit, celui-ci fonctionne toujours même avec une panne, car il est aussi alimenté par une pile ;
  • Le détecteur domotique ou un détecteur de fumée connecté : peut fonctionner en mode filaire ou sans fil. Les modèles haut de gamme sont chers. Son avantage : il est connecté sur votre mobile et autres supports connectés sur internet ;
  • Le détecteur interconnectable : fonctionne en mode filaire ou sans fil. Il est connecté avec tous les systèmes présentent dans le logement. Celui-ci est moins fiable que les autres modèles ;
  • Le détecteur pour sourd et malentendant : ce modèle utilise différents modes d’avertissement pour l’habitant.

Autres détails à savoir

Fonctionnement du dispositif

Peu importe le modèle utilisé, le fonctionnement est le même. Le dispositif capte les petites particules de fumée dans l’air et émet un signal sonore ou autres signaux selon le modèle. Ce signal avertit l’habitant qu’il y a de la fumée qui est probablement le début d’un incendie.

Quel choix ?

Normalement tous les détecteurs vendus sur le marché ont un émetteur sonore pour l’alerte et un visuel clignotant pour dire si le dispositif fonctionne ou non. Ces deux critères sont obligatoires. Pour le choix du modèle, c’est à vous de voir, mais voici quelques critères importants :

  • Le prix et la qualité : si vous tombez sur de la mauvaise qualité, cela pourrait être fatal.
  • La durée de vie : certains modèles arrivent facilement à 10 ans de vie sans problème. Néanmoins, pour votre sécurité, pensez à changer de dispositif tous les 10 ans.
  • Les autres options : certains dispositifs sont reliés à votre téléphone ou à un prestataire de sécurité. Ce choix vous permet d’être alerté lorsque vous n’êtes pas chez vous et d’entamer déjà les premiers gestes à distance.
  • La facilité d’installation : beaucoup de ménages optent pour les détecteurs faciles à installer.
Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn