TENDANCE
Sommaire

 

Si vous souhaitez développer un nouveau site tout en bénéficiant d’un maximum de technologie pour satisfaire vos clients, il vous faudra alors utiliser un langage de programmation de back-end. Ce dernier permet de faciliter le processus de développement et d’assurer le succès du logiciel. Cependant, il n’est pas facile de choisir parmi les nombreux langages qui existent. Pour vous faciliter la tâche, découvrez ici les meilleures technologies back-end que vous pouvez utiliser.

 

Qu’est-ce que le back-end ?

 

Lorsque vous examinez une application ou un logiciel, vous pouvez observer une partie avant et une partie arrière. Le Back-end représente ainsi cette partie arrière qui est invisible par les utilisateurs. Cela concerne les fonctions de bases de données et les opérations sur le serveur. C’est dans cette mesure qu’intervient le développeur back-end. Ce dernier se charge de contrôler les fonctionnalités du site en général. Pour cela, ils écrivent des codes afin de faciliter la communication entre le navigateur et les sites Web. Ainsi, les missions d’un développeur back end consistent à offrir une interface intuitive aux internautes.

 

Quels sont les meilleurs langages de programmation back-end ?

 

On peut distinguer :

 

Java

Java est le langage de programmation back-end le plus utilisé et le plus populaire dans le monde. Il est très stable et convient très bien aux grandes entreprises. Il est généralement utilisé pour :

  • le développement Web ;
  • le développement Android ;
  • le développement de logiciels de bureau.

Par ailleurs, Java est facile à manipuler et à contrôler. Il fonctionne d’ailleurs indépendamment de toute la plateforme et dispose d’une gestion de mémoire remarquable.

 

PHP

Le PHP est surtout conseillé pour les débutants ou pour les nouveaux développeurs, car il est très commode. Il s’est beaucoup amélioré depuis sa création en 1994 et peut maintenant être intégré à de nombreux frameworks. Le PHP est un langage de programmation open source qui permet de produire un contenu dynamique. Il peut fonctionner sur tous les navigateurs Web ainsi que sur tous les systèmes d’exploitation. Le PHP peut également automatiser la gestion des sessions, l’authentification et le mappage des URL. 

 

Python

Créé depuis 1991, Python est un langage polyvalent qui est capable de répondre à vos besoins back-end. Il fait partie des langages de programmation les plus prisés par les développeurs. Il peut, par exemple, être utilisé pour créer un objet Raspberry Pi. D’autre part, il dispose d’un grand nombre de bibliothèques gratuites pour améliorer les différentes tâches de mises en œuvre et pour réduire le besoin d’écrire un code. Il s’intègre également avec d’autres langages comme C et C++.

 

Ruby

Développé par Yukihiro Matsumoto en 1990, Ruby est un langage de programmation recommandé pour réaliser des tâches simples telles que la création d’un blog. Grâce à sa fonction de métaprogrammation, il peut facilement modifier les données de vos programmes à partir d’autres programmes. Il prend en charge des bibliothèques qui aident à assurer le développement de vos applications sans avoir besoin de documentation.

 

C#

Le C-Sharp est un langage qui exécute rapidement les codes. Il peut fonctionner sur plusieurs systèmes d’exploitation et aide à limiter les erreurs possibles grâce à sa fonction de collecte de valeurs résiduelles et de données. Cela a pour but d’obtenir les meilleurs résultats possibles.

 

Quelles sont les différentes catégories de back-end ? 

 

Voici les 3 grandes classes d’architecture de serveur :

 

Back-end sans serveur

Dans cette catégorie, c’est un fournisseur de services tiers qui s’occupe de la maintenance et de la gestion du serveur. Cela permettra un développement plus simple, car les développeurs pourront se concentrer sur la partie fronted du logiciel.

 

Back-end orienter serveur

Pour ce type d’architecture, des ordinateurs spéciaux sont utilisés comme serveur principal.

 

Back-end décentralisé

Dans ce cas, 

personne

 ne prend en charge la gestion du back-end. Les réseaux 

à code source

 sont souvent les plus utilisés dans ce dernier.

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn