Le grand spectacle de la NRF de cette année a fait beaucoup de bruit autour des Magic Mirrors, qui sont passés du stade de prototype à celui d’un produit sur lequel tout le monde semble travailler maintenant. Mais les Magic Mirrors sont-ils la vague de l’avenir de la mode et de la vente au détail, ou ne sont-ils qu’un gadget de plus qui ne tiendra pas une fois la nouveauté passée ? Améliorent-ils vraiment l’expérience d’achat, aident-ils les vendeurs et génèrent-ils un retour sur investissement, ou sont-ils une étape supplémentaire dans le processus qui détourne l’excitation et l’interaction humaine du shopping, transformant l’acte en quelque chose de par cœur ?

Le Magic Mirror a commencé comme un outil de réalité augmentée permettant aux acheteurs d'”essayer” virtuellement différents vêtements devant un miroir équipé de capteurs, ce qui permet de changer virtuellement de vêtements en fonction du mouvement. Lorsque le client bougeait son bras, il voyait une nouvelle chemise ou un nouveau pantalon superposé à une image en direct. Les informations sur le produit sont introduites dans le miroir à partir d’une tablette liée, avec laquelle le client peut poursuivre l’expérience, en passant par les palettes de couleurs, en partageant de nouveaux looks avec ses amis, et même en faisant un achat. Pour en savoir plus, lisez cet article.

Les détaillants expérimentent cette technologie depuis 2010, date à laquelle Macy’s a déployé son dressing intelligent. Les appareils de scannage et de mesure du corps – tels que le Me-Ality, qui permet de créer des profils d’utilisateurs pour un meilleur ajustement, mais nécessite un scanner, et Styku, qui a créé une plateforme portable de scannage du corps en 3D – ont été intéressants au niveau des concepteurs, mais pas adoptés par les consommateurs. Toutefois, la base de leur technologie a servi à stimuler le développement de miroirs intelligents améliorés, comme le Magic Mirror d’Intel, qui prend une vidéo à 360 degrés et fournit des données de taille, et qui vient d’être déployé dans un programme pilote avec Neiman Marcus.

Les avantages de la technologie Magic Mirror vont de la stimulation de la mode à l’amélioration du processus d’ajustement. L’objectif commun est d’offrir au client une expérience de vente au détail totalement intégrée tout en donnant au détaillant et à la marque la possibilité d’extraire et de suivre les données, d’étendre leurs programmes de fidélisation de la clientèle et de mieux contrôler les stocks. Les applications de cette technologie ont évolué au cours des dernières années, les principales utilisations étant aujourd’hui :

  1. Attirer les clients avec des suggestions visuelles et des options pour des idées complémentaires de mode, de style, de garde-robe ou de maquillage
  2. Accélérer le processus d’essayage et offrir une expérience sans tracas, permettant une meilleure interaction entre le client et l’entreprise
  3. Protection contre le vol (dans le cas d’articles étiquetés par RFID) et suivi et gestion des stocks
  4. Plus important encore, la collecte de données, le développement des programmes de fidélité, le suivi des ventes et le partage des médias sociaux qui se produit à chaque utilisation.

Bien qu’il existe de nombreuses variations dans l’application de cette technologie, la plupart des produits peuvent être regroupés en deux catégories : Les présentoirs Magic Mirror et la technologie des cabines d’essayage. Certains croisements existent, basés sur l’expérience utilisateur personnalisée d’une marque.

Affichages et miroirs

Les présentoirs Magic Mirror mettent l’accent sur la capacité à présenter les produits sur un grand écran et à offrir une expérience de réalité augmentée au client. L’installation de tablettes est le moyen le moins coûteux de fournir une expérience de réalité augmentée. Pour les Magic Mirrors, les coûts d’installation du matériel et des logiciels doivent être justifiés par des achats plus importants de la part des consommateurs.

Quelques produits notables font actuellement l’objet d’essais pilotes ou d’un déploiement limité

Le miroir interactif de Panasonic permet au client de se regarder et de voir à quoi il ressemblerait s’il changeait de maquillage et d’éclairage, en soulignant les défauts perçus et en faisant des suggestions de produits utiles.

L’écran du 4D Magic Mirror de Magic Corp comporte un assistant virtuel nommé “Anna” et utilise une technologie de reconnaissance vocale ciblée pour répondre à une variété de questions, notamment sur les prix et autres points de vente clés détaillés, en faisant des recommandations basées sur des sélections préprogrammées par le détaillant.

Le Memory Mirror de Memomi suit les mouvements en temps réel à l’aide de caméras et de capteurs, ce qui permet à la technologie du Magic Mirror qui superpose les changements de couleur sur l’image en direct du client, de montrer la texture et le mouvement, augmentant le réalisme du nouveau look. Elle prend les mesures du corps en permettant au client d’enregistrer une image de sept secondes à 360 degrés lorsqu’il se tourne devant le miroir. Le client peut ensuite changer de taille, de couleur et de style pour voir à quoi ressemble le produit sur son corps. Le client peut comparer les produits côte à côte sur une tablette connectée et, bien sûr, les partager par e-mail et sur les médias sociaux. L’un des avantages de Memory Mirror est qu’il ne nécessite pas l’utilisation de l’étiquetage RFID, qui peut demander beaucoup de travail aux détaillants.

Des entreprises telles que The Big Space ont utilisé la technologie d’affichage Magic Mirror pour améliorer l’expérience des marques, comme dans le cas du maquillage pour Mac, où les articles marqués par RFID s’affichent sur un miroir pendant que le client les regarde, fournissant ainsi des informations détaillées sur le produit. L’application est entièrement pilotée par les artistes (en fonction de leurs choix de produits). Le programme pilote actuel étant destiné aux clients internationaux et aux voyageurs, l’écran personnalisé du Mac comporte plusieurs options linguistiques qui peuvent être mises en œuvre dans les aéroports et modifiées instantanément pour répondre à un nouvel ensemble de clients internationaux, si la logistique appropriée est en place.

Salle d’essayage

La plupart des technologies des cabines d’essayage de Magic Mirror sont basées sur des étiquettes RFID. Le client entre dans la cabine d’essayage et les capteurs du miroir ou de la tablette reconnaissent l’article apporté et proposent des suggestions de garde-robe supplémentaires. Ces systèmes permettent à l’acheteur d’appeler immédiatement un associé de vente, en tirant des tailles et des couleurs selon les besoins, et en rassurant le client sur la présence de l’associé. Certains systèmes ont été personnalisés pour permettre d’effectuer un achat alors que le client est encore dans la cabine d’essayage.

De nombreuses cabines d’essayage modernes utilisent des tablettes telles que des iPads pour permettre au client de demander l’aide d’un vendeur, de recevoir de nouvelles tailles ou couleurs, de voir ce qui est en stock dans le magasin et de recevoir des suggestions de mode pour des articles gratuits, comme une ceinture assortie à la chemise qu’il vient d’essayer.

Hybris offre une expérience de commerce électronique numérique en magasin et omnicanal, permettant au client de sélectionner de nouvelles tailles dans le vestiaire et facilitant la notification aux associés de vente. Ses fonctions de vente croisée comprennent un parcours omnicanal complet, car le client peut voir quels produits sont prêts et poursuivre sa sélection par un achat en ligne, si les produits ne sont pas en magasin.