TENDANCE
Sommaire

Pour suivre en temps réel l’évolution et la performance d’une entreprise, il faut s’aider de logiciels de reporting. Ces logiciels collectent des données et des informations importantes de différentes sources. Puis, ils les synthétisent en tableaux ou en graphiques, des modèles de rapport réutilisables sont ainsi créés et générés grâce à une mise à jour automatique des données.

 

Tout savoir sur les logiciels de reporting

 

Définition du reporting et du logiciel de reporting

Le reporting concerne la communication des données. Cela englobe la publication, la réalisation et la diffusion des rapports relatifs à la performance et aux activités d’une entreprise. Ces rapports serviront pour l’élaboration de comptes-rendus et de tableaux de bord analytiques. Le logiciel de reporting MyReport est l’un des outils informatiques communément utilisés pour suivre en temps réel l’évolution d’une entreprise.

 

Les outils de reporting

Il existe plusieurs outils de reporting tels que Hubspot, Excel, MyReport, Power BI, Tableau, Looker, etc.

 

Comment choisir l’outil de reporting adéquat ?

Votre outil de reporting doit être :

  • performant : il doit être rapide dans les mises à jour et être capable de collecter le maximum de données de différentes sources. Il doit aussi posséder un stockage d’informations fiable et sécurisé ;
  • fonctionnel : il doit être personnalisable pour pouvoir s’adapter à l’évolution de l’entreprise et posséder autant de fonctions standards que de fonctions spécifiques ;
  • rapidement opérationnel pour permettre l’usage rapide de toutes les fonctionnalités ;
  • durable en autorisant l’installation de nouvelles mises à jour par rapport au nombre croissant d’utilisateurs potentiels.

 

L’utilisation de vos données avec MyReport

 

Le logiciel MyReport vous aide à analyser, à gérer et à donner vie à vos données grâce à un reporting automatisé et fiable. Il vous permet entre autres :

  • de synchroniser toutes vos données : alignement de vos équipes sur des processus communs, gain de temps dans le traitement des données, diffusion d’information fiable à l’ensemble de l’entreprise ;  
  • d’automatiser le reporting et d’en simplifier le pilotage. Communiquer davantage avec les collègues, les clients et les investisseurs ;
  • de gagner en autonomie : informer la direction des tenants et aboutissants de l’activité, aider la Direction financière dans sa quête de rentabilité, assister les Ressources Humaines dans le suivi de la masse salariale.

 

Les différentes étapes d’un reporting

Un reporting s’établit en trois étapes. Tout d’abord, il y a l’identification des besoins : il s’agit ici de considérer les besoins de l’organisation, des équipes de métier et du comité de direction. Tout en sachant que l’organisation suit une orientation stratégique, elle fait déjà face à des contraintes liées à d’autres outils mis en place. Les équipes de métier sont différentes les unes des autres. Le comité de direction attend du reporting des informations qui sont exploitables. Ensuite, il y a le traitement et l’analyse des données qui proviennent des saisies manuelles des équipes ou des outils de métiers, ces données doivent être exactes et fiables. Et enfin, vient l’élaboration du tableau de bord, il est créé de façon intuitive à partir d’Excel. Il doit être structuré et cohérent et refléter autant que possible toutes les données pertinentes qui vont aboutir à la prise de décision qui s’impose.

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn