Nouvelles technologies : comment s’allient-elles aux voyages ?

chateau

Depuis plusieurs années, les nouvelles technologies révolutionnent les voyages et modes de vie. Elles permettent à la fois d’anticiper et d’apporter une certaine praticité à ces moments de détente. Nombreux sont ceux qui espèrent pouvoir voyager à nouveau en toute liberté en 2022, mais en attendant, voici comment les nouvelles technologies s’allient aux voyages.

Les passeports électroniques, pour un contrôle plus rapide

Aujourd’hui, terminé, les passeports collectionnant les tampons douaniers, place à l’électronique. Ce nouveau format permet une vérification plus rapide et améliore également la fiabilité des bases de données relatives à l’immigration, ainsi que les listes de surveillance. Les nouveaux passeports doivent être en conformité avec les exigences internationales et ils répondent désormais à des normes basées sur le document 9303 de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale. Si vous avez déjà programmé votre voyage :

  • en Nouvelle-Zélande ;
  • en Australie ;

et fait votre demande de passeport, n’oubliez pas de faire une demande pour le visa pour la Nouvelle-Zélande. Tout comme d’autres pays, ce document est obligatoire et vous autorisera à vous rendre à l’étranger pour une durée déterminée. Un visa est délivré par les autorités compétentes du pays concerné et il peut être gratuit ou payant.

Une harmonisation des outils pour gérer l’après Covid

Après de longs mois de restrictions suite à la crise sanitaire, les frontières aériennes et terrestres rouvrent, à l’exemple de celles des États-Unis. Dans cette optique et afin de garantir la santé des voyageurs, les gouvernements cherchent à harmoniser leurs outils de gestion de la pandémie. Les applications de traçage sont au cœur de ce processus. L’Union Européenne dispose, à ce titre, d’une boîte à outils sur ces applications. Elle a pour objectif une sélection qualitative de celles-ci auprès des consommateurs. D’autres outils et nouvelles technologies apparaissent désormais comme des alliés au tourisme et au monde du voyage et faciliteront les choix des consommateurs dans l’après Covid.

Quelle utilisation de la réalité virtuelle dans le tourisme ?

Dans le monde du tourisme, la réalité virtuelle tend à devenir une clé du marketing. Il pourrait même s’agir d’une nouvelle forme de publicité. Par exemple, les agences de voyages peuvent l’utiliser afin de proposer des offres à leurs clients. En ayant recours à la réalité virtuelle, les professionnels offrent la possibilité de voir des hébergements et des lieux où partir en vacances. En créant de l’émotion et en permettant au consommateur de mieux se projeter et d’interagir comme s’il était déjà sur place, il devient plus facile de pousser à choisir une destination plutôt qu’une autre. Grâce à l’utilisation de la réalité virtuelle et d’Internet, il reste possible de choisir sa prochaine destination de vacances sans avoir à bouger de chez soi.

La valise connectée, pour un voyage en toute sérénité

Préparer son voyage, c’est aussi choisir sa valise. Jusque-là, rien de bien palpitant. Cependant, sachez que des valises connectées sont désormais présentes sur le marché. Très robuste, votre nouvelle boîte à roulette sera reliée directement à votre smartphone. Vous pourrez l’ouvrir en utilisant une application ou tout simplement grâce à une clé. Par ailleurs, la valise connectée possède un système de géolocalisation. Un atout indéniable, surtout lors d’un long voyage où l’on a toujours peur qu’elle soit perdue. L’autre avantage est qu’elle est munie d’un système de pesée automatique qui vous assurera, ou pas, de ne plus payer de supplément.

Un boîtier de traduction révolutionne les voyages

Enfin, au traditionnel « do you speak english ? », vous pourrez désormais répondre par la positive. Si les langues n’ont jamais été votre fort, sachez qu’il existe un petit boîtier de traduction. Cet outil, très pratique, permet de traduire de façon vocale les discussions. Il apparaît donc comme une véritable révolution et un facilitateur pour se faire comprendre par les voyageurs ne parlant pas anglais où la langue du pays qu’ils visitent.

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn