Réglementation des microtransactions dans les jeux vidéo : une fausse solution ?

Après que toute cette bande-annonce de NBA2K20 sur les jeux d’argent soit sortie, qui faisait la promotion de jeux d’argent réels, cela m’a fait réfléchir à nouveau sur la façon dont nous pouvons empêcher ces entreprises d’abuser de tactiques aussi sales et sournoises. En réfléchissant, j’ai d’abord pensé à impliquer le gouvernement pour forcer ces entreprises à cesser de promouvoir les jeux d’argent dans nos jeux. Cependant, j’ai réalisé que ce n’était peut-être pas la meilleure approche et que cela pourrait en fait donner des résultats défavorables !

 

En quoi une réglementation gouvernementale serait une mauvaise idée ?

Croyez-moi, je déteste les microtransactions et les boîtes à butin, mais est-ce que faire intervenir le gouvernement pour réglementer nos jeux est vraiment la meilleure décision à l’heure actuelle ?

 Je dis cela parce que lorsque tout va mal dans un pays, devinez quelle est la première chose qu’ils blâment : les jeux vidéo ! Donc demander au gouvernement d’un pays de venir « réguler » nos jeux peut s’avérer être une idée encore pire dans le futur. La meilleure et la SEULE option que nous ayons est de parler avec notre porte-monnaie. C’est si simple, et pourtant, nous n’agissons pas en conséquence. Pensez-vous réellement que des entreprises comme EA et Activision pourraient s’en sortir avec leurs bêtises si les gens arrêtaient d’acheter leurs jeux ?

 

Bien sûr que non, elles s’écraseraient, brûleraient et les investisseurs vendraient leurs actions en un clin d’œil. C’est comme ça qu’on fait un changement. Faire intervenir le gouvernement ne fera que porter un coup plus sévère à notre liberté d’expression dans les jeux. Je veux dire, pensez-y ? Un jeu sort et raconte une histoire ou a un gameplay que le gouvernement n’aime pas, boom, interdit ! 

Le gouvernement pourrait également décider de créer une sorte de taxe sur les jeux pour la simple possession d’une console à la maison. Vous pensez que cela semble fou, non ? Eh bien, demandez aux Britanniques ce qu’ils pensent de leur redevance TV. C’est très amusant, jusqu’à ce que vous vous retrouviez à payer pour une licence de jeu. Non, je pense qu’il est préférable que nous gardions le gouvernement en dehors de ce problème et que nous nous en occupions nous-mêmes.

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn