La société Shift Technology, basée à Paris, a levé un nouveau financement de 60 millions de dollars. Bessemer Venture Partners dirige ce tour et les investisseurs existants Accel, General Catalyst, Iris Capital et Elaia Partners y participent également.

Shift Technology a pour objectif de détecter les demandes d’assurance frauduleuses. Il y a 70 compagnies d’assurance dans le monde qui dépendent de son produit, comme la MACIF en France, Axa en Espagne, et CNA et HyreCar aux États-Unis. Compte tenu de la taille de ces entreprises, cela signifie que Shift Technology traite une tonne de demandes d’indemnisation chaque jour.

Il est facile de vendre ce genre de produit, car les réclamations frauduleuses coûtent une tonne d’argent. Si Shift Technology peut vous aider à attraper plus de demandes d’indemnisation frauduleuses, vous pouvez dépenser un peu d’argent pour en économiser beaucoup.

La start-up a déjà connu une forte croissance depuis son précédent cycle de financement. Elle compte aujourd’hui 200 employés et des clients dans le monde entier. Outre son siège social à Paris, Shift Technology possède également des bureaux à Boston, Londres, Hong Kong, Madrid, Singapour et Zurich.

Avec le cycle de financement d’aujourd’hui, la société prévoit d’embaucher davantage de personnes à Boston, notamment des scientifiques et des développeurs de données. L’entreprise joue également avec une solution de traitement automatisé des demandes de remboursement.

Shift Technology crée une forte barrière à l’entrée. Grâce à son énorme ensemble de données, elle peut créer un modèle de détection alimenté par l’intelligence artificielle qui devient de plus en plus précis. Une nouvelle entreprise aurait du mal à rattraper son retard.