SUTOM, Guide du jeu le plus addictif du moment

 

Nous avons pu constater l’explosion, sur les réseaux sociaux, d’un jeu :  » sutom « , un divertissement en langue française qui joue sur les mots. Il nous rappelle le jeu MOTUS, la célèbre distraction diffusée sur France2 entre 1990 et 2019, présentée par Thierry Beccaro. Nous allons essayer de comprendre, dans cet article, ce que représente le jeu sutom, la façon d’y jouer, les astuces pour améliorer son score et la raison pour laquelle il suscite autant d’engouement. Mais surtout, nous allons analyser les raisons de sa possible addiction.

 

Qu’est-ce que le jeu sutom ?

 

« sutom » est le passe-temps en ligne qui fait fureur sur les réseaux sociaux en ce moment. Mélange entre WORDLE et MOTUS, le principe du jeu est simple, deviner le  » mot du jour « . Celui-ci doit être composé de 6 à 9 lettres, et le joueur bénéficie de six essais possibles, pour le trouver. C’est un amusement d’ambiance, plaisant pour jouer avec des adversaires choisis parmi les amis ou la famille. Les termes doivent être trouvés dans le dictionnaire. Un code couleur est proposé pour aider le joueur à se rapprocher de l’objectif. Chaque jour, les expressions sont nouvelles. Sutom est gratuit, et ne nécessite aucune inscription préalable. Il se joue uniquement via un navigateur, sur ordinateur, smartphone ou iPad. Cela va sans dire que sutom s’avère être le petit passe-temps idéal pour tous les nostalgiques de MOTUS, et pour les amateurs de jeux de lettres.

 

Pourquoi c’est presque comme wordle et quasiment comme motus

 

Le principe est le même pour  » sutom  » et  » wordle  » qui sont deux jeux de mots. Ces distractions sont très populaires sur Internet, notamment sur twitter qui en parle beaucoup. Effectivement, pour les nostalgiques du célèbre jeu télévisé  » motus « , c’est un réel plaisir de pouvoir y participer. Cependant, quelques différences existent entre ces deux passetemps.

 

Différences entre wordle et sutom :

« sutom », conçu au début de 2022 comme l’adaptation française de Wordle créé par Jonathan Luquet, est l’anagramme de Motus. Le jeu reprend exactement le même concept, qui consiste à deviner, en six essais, un mot différent chaque jour. Les quelques différences qui caractérisent les deux :

  • sur sutom, vous devez deviner un mot français alors que sur wordle, vous recherchez un mot anglais ;
  • le mot du jour est composé de 6 à 9 lettres sur sutom, tandis que sur wordle, il ne dépasse pas 5 lettres ;
  • Le premier caractère est donné comme indice sur sutom alors que sur wordle, il n’est pas indiqué, le joueur doit trouver le mot lui-même ;
  • les codes de couleur sont différents pour les deux plateformes.

Différence entre motus et sutom :

Motus et sutom sont quasiment les mêmes, la seule distinction réside dans le fait que motus était diffusé à la télévision alors que sutom est accessible à tous sur Internet. Le créateur de sutom a tout repris du célèbre jeu télévisé, que ce soit les règles ou les codes couleurs.

 

Comment jouer à sutom ?

 

Il est très facile de jouer à sutom. Il suffit de se rendre sur leur site officiel, ici, et de commencer à cliquer sur le clavier sous la grille pour tenter de trouver le bon mot. Vous pouvez également le télécharger gratuitement sur votre téléphone portable, votre tablette sur Google Play Store pour les « Android » ou sur Apple Store pour ceux qui ont un iPhone. Comme mentionné ci-dessus, chaque joueur aura droit à 6 essais et il bénéficiera, à chaque tentative, d’un code de couleur pour indiquer si l’emplacement de la lettre est exact.

  • un carré rouge si la lettre est bien placée ;
  • un rond jaune si elle est présente dans le mot, mais si son emplacement est inexact ;
  • un carré bleu si la lettre ne figure pas dans le mot.

Veuillez trouver, ci-après, la règle du jeu : dans la grille, se trouvent les mots cachés. Vous devrez commencer à cliquer sur le clavier pour disposer la lettre que vous avez choisi de placer, afin de trouver le mot. Ainsi, vous allez garnir la grille avec les termes devinés. Elle doit être remplie horizontalement. C’est un jeu éducatif, car il fait travailler les « méninges », et il est souhaitable de posséder une certaine culture générale pour capter le mot plus facilement.

 

La méthode pour gagner à tous les coups à motus et sutom

 

Sutom n’est pas l’anagramme de Motus par hasard, les principes, et les règles de ces deux jeux sont fortement similaires. Ainsi, la méthode pour gagner dans Motus est tout à fait applicable pour exceller dans sutom. Les candidats qui ont été présents sur le plateau de jeu de l’émission française nous fournissent les astuces pour essayer de vaincre à chaque partie. Selon eux, voici la technique à privilégier pour augmenter ses chances :

  • Nous devons maximiser le nombre de propositions sur les 4 premières lignes afin de découvrir le maximum de lettres constituant le nom à rechercher ;
  • Ensuite, il s’agira de tenter de trouver le mot sur les 2 dernières lignes en utilisant les termes détectés lors de la première phase de recherche.

En ce qui concerne sutom, nous allons essayer de compléter le mot avec les lettres bien placées décelées dans la grille initiale. Mais cette stratégie consistant à vouloir « remplir les blancs » peut conduire à une impasse. En répétant les « lettres rouges » sécurisées au lieu de se hasarder à en découvrir d’autres valides, on risque de ne pas obtenir celles nécessaires à la recherche du mot avant le 6e essai permis.

Pour gagner à tous les coups à « sutom », il faut vraiment s’habituer à chercher un maximum d’indices à travers les 4 premières propositions. Nous verrons plus tard que certains mots magiques peuvent être très utiles dans la recherche des lettres constituant le mot mystère à dépister.

 

Les mots indispensables à connaître pour gagner dans sutom

 

Nous avons vu dans la partie précédente que pour avoir le plus de chance de dénicher le mot, les premiers essais devront être utilisés pour rassembler le maximum de lettres nécessaires formant les mots. C’est dans cette logique que dans l’émission MOTUS certains joueurs proposaient des mots très particuliers que nous n’avons pas l’habitude d’entendre dans la langue française, par exemple : « COUDRAIES » ou « TOUAILLE’. Ces termes possèdent la particularité de rassembler, en eux, toutes les voyelles de l’alphabet, permettant ainsi à celui qui les propose dans les premières grilles de se faire une idée précise de celles qui sont présentes dans le mot à rechercher. Voici pour chaque initiale et consonnes, des mots magiques par ordre alphabétique qui vous permettront de bien démarrer dans votre sutom du jour :

  • A : Aumonier, Adequation, Aoutienne ;
  • B : Boyaudier, Baudroie, Bricoleur ;
  • C : Coudraies, Celebrant ;
  • D : Douaniers, Dupliquee ;
  • E : Emouvant, Eblouie, Epuisant ;
  • F : Foutaises, Frivolité ;
  • G : Gouaille, Gauloise ;
  • H : Hautaine, Hospices ;
  • I : Inavouées, Informant ;
  • J : Jouissant, Juridique ;
  • K : Kiosque, Kiffant ;
  • L : Lamproies, Ligature ;
  • M : Malouines, Manitou ;
  • N : Nageoires, Nuageuse ;
  • O : Opiniatre, Obéissant, Ouvreuse ;
  • P : Poulaines, Prévoyant ;
  • Q : Québecois, Questionné ;
  • R : Roublarde, Roturier ;
  • S : Soudaines, Sablier ;
  • T : Touailles, Traboules ;
  • U : Utopiques, Ululant ;
  • V : Vaudoises, Visiteuse ;
  • W : Wallonnes, Wapitis ;
  • X : Xylophone, Xylèmes ;
  • Y : Yodlant, Yuppies ;
  • Z : Zozotante, Zinguees.

 Ainsi, il va de soi que chaque joueur devra connaître ces mots afin d’être le plus rapide et le plus réactif. Il s’impose donc à chacun, de faire travailler quelque peu sa mémoire

 

Pourquoi est-on accro à ce type de petits jeux

 

Avant l’arrivée d’Internet, tous les jeux de chiffres et de lettres tels que les mots croisés, les mots mêlés, les mots fléchés, les jeux de scrabble et de sudoku, présents dans les journaux et les magazines, étaient un moyen de passer le temps. En général, les gens y jouaient pour s’occuper (dans le bus, dans une salle d’attente ou durant un voyage). C’est aussi un bon moyen pour stimuler son cerveau. On peut dire aussi que jongler avec les mots est une possibilité de joindre l’utile à l’agréable. Aujourd’hui, avec l’avènement d’Internet, de nombreux jeux de réflexion comme « sutom » peuvent être pratiqués en ligne. Cet excellent amusement gagne en popularité, non seulement, en raison de ses règles simples, mais aussi de sa « viralité » sur les plateformes des médias sociaux. En fait, les gens affichent leurs scores pour mettre en exergue un sentiment d’accomplissement et de faire valoir. C’est un fait que les humains apprécient naturellement la compétition et les défis. Le fait que leurs performances soient admirées sur les réseaux est l’une des raisons pour lesquelles les joueurs sont accros au « sutom ». D’un point de vue scientifique, notre système cérébral apprécie les énigmes, et les jeux de casse-tête, car ils représentent un défi ou une difficulté à surmonter. Aussi frustrante que puisse paraître la perte à un jeu, la récompense en dopamine que nous recevons lorsque nous battons nos adversaires ou que nous gagnons le jeu est importante. La plupart des activités que nous accomplissons pour le plaisir, ainsi que toutes nos addictions, sont liées à ce besoin de dopamine. Cela ne veut pas dire que « sutom » est identique à la cocaïne, mais il utilise certainement les mêmes mécanismes cérébraux. Le choc de dopamine provoqué par le fait de compléter « sutom » vous procure du plaisir. En effet, la dopamine, « neurotransmetteur et précurseur de l’adrénaline », est la substance de l’organisme qui procure au cerveau la sensation de plaisir.

 

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn