À chaque jour, nous entendons parler de nouveaux sommets qu’ont atteint les crypto-monnaies, que ce soit le Bitcoin, l’Ether, ou une autre moins connue. Cela nous fait oublier le Forex qui demeure, aujourd’hui, le plus grand marché financier du monde. C’est là que se transige toutes les devises des pays. Mais quelles sont les différences entre ces deux types d’investissement ? En voici un aperçu.

Deux marchés en pleine croissance

Pour les habitués du Forex trading, il existe peu de similarité entre ce marché et celui des crypto-monnaies. Bien que les deux puissent servir à effectuer des transactions monétaires, ils ne suivent pas du tout les mêmes règles. Ceci dit, les deux marchés se portent très bien, alors que les échanges monétaires ne cessent de croître.

Dans le cas du Forex, c’est en partie dû à l’ouverture des marchés aux particuliers, qui passent par des plateformes, afin d’acheter et de vendre des devises. Dans le cas des crypto-monnaies, elles se transigent de manière similaire à une action, c’est-à-dire dans l’espoir que sa valeur ne cesse de croître, ce qui est évidemment impossible pour une devise, puisqu’elles se comparent entre elles.

Le Forex

Lorsqu’un trader est actif sur le marché Forex, il vend ou achète des paires de devises. Pour faciliter la compréhension, on a qu’à penser à un kiosque où l’on échange notre argent, lorsque nous voyageons, pour des devises du pays de notre destination. Il y a un prix à l’achat et un prix à la vente. Ces prix sont établis selon la valeur d’une devise face à l’autre. Il faut donc transiger avec une paire de devises, quelle qu’elle soit, lorsque l’on participe à du Forex trading.

Au départ, le marché des devises en bourse était l’apanage des institutions bancaires. Mais aujourd’hui, de nombreux investisseurs privés participent à ce marché qui représente plus de 6 milliards d’euros d’échanges journaliers. C’est en réalité le plus grand marché financier du monde. Les devises qui sont le plus souvent tradées, en paires, sont le dollar américain, la livre Sterling (UK), l’euro et le Yen (Japon), ainsi que le Franc suisse. Entre elles, elles représentent près de 90 % des échanges.

Les crypto-monnaies

Aussi nommées devises virtuelles, les crypto-monnaies ont été créées afin de venir contre-carrer le pouvoir des banques. Aujourd’hui, alors que les deux principales devises virtuelles ont été considérées comme valeur refuge, au cours de la crise sanitaire, on ne peut plus affirmer que cet objectif soit encore vrai. En réalité, leur croissance a fait en sorte que celles-ci se sont institutionnalisées. Aujourd’hui, de nombreuses banques, dont quelques-unes de plus importantes aux Etats-Unis, offrent l’opportunité à leurs clients, de détenir des cryptomonnaies dans leur portefeuille.

De plus, de nombreuses entreprises dans le monde entier ont choisi d’investir massivement dans celles-ci. C’est le cas, entre autres, pour le fondateur de Tesla, Elon Musk, qui en début d’année a acheté pour 1 milliard et demi de dollars américains, de Bitcoin. Au cours des dernières semaines, c’est l’Ethereum qui a attiré un grand nombre d’investisseurs. Plusieurs d’entre eux croient qu’elle pourrait devenir la prochaine monnaie à être utilisé de la même manière que les devises actuelles.

Le Forex et les crypto-monnaies possèdent tous deux des avantages

Contrairement aux autres marchés financiers (y compris pour les transactions de crypto-monnaies), le Forex ne demande aucun frais de compensation, ni de courtage. Les coûts de transactions y sont aussi plus bas, et inférieurs à 0,1 %.

Les dangers existent tout de même, alors que les variations des taux de change peuvent se produire rapidement. Aussi, le Bitcoin pourra potentiellement continuer à prendre de la valeur éternellement, ce qui n’est pas possible à long terme pour une devise. Les bons traders

Forex peuvent s’attendre à des rendements mensuels entre 1 % et 10 %.