Vitesse des principales applications de voyage

 

Les principaux enseignements du rapport d’étude sur les applications de voyage

 

Spécifiquement, l’étude a examiné la rapidité du chargement du contenu sur la page d’accueil de chaque application et le temps nécessaire avant que le consommateur puisse effectuer une recherche. Airbnb avait l’appli la plus rapide, avec un temps de recherche de 2,1 secondes. Homeaway/VRBO, Hotels.com et Booking.com sont arrivés respectivement à 2,2, 2,3 et 2,6 secondes. Les applications d’Expedia (5,4 secondes), de Priceline (6,2 secondes) et de Hotwire (7,1 secondes) étaient beaucoup plus lentes que la moyenne. Des études ont montré que les consommateurs s’attendent à ce que les applications mobiles ou les pages web se téléchargent complètement en quatre secondes ou moins.

« La performance est essentielle pour tout type d’app, mais surtout pour les apps de voyage ». « Les consommateurs en sont venus à s’attendre à des téléchargements de contenu rapides, et lorsque cela prend trop de temps, ils ne blâment pas nécessairement les réseaux ou des facteurs externes, ils blâment les apps, et ils vont les fermer ou parfois même les désinstaller entièrement lorsque les choses sont trop lentes. Il est crucial que les développeurs d’apps fassent tout ce qu’ils peuvent pour s’assurer que leurs apps ne connaissent pas de retards indus. »

 

Le nombre d’images statiques et la taille totale du contenu statique des principales apps de voyage sont deux facteurs importants pour déterminer la vitesse d’une app. Cependant, un faible nombre d’images et un contenu de petite taille n’ont pas toujours une corrélation directe avec la rapidité de l’application, car les conditions du réseau jouent également un rôle important. Même les apps les plus rapides avaient la possibilité d’augmenter jusqu’à 60 % ou plus leur temps de recherche en intégrant la technologie de mise en réseau mobile in-app.

 

« L’utilisation d’une application mobile en déplacement signifie que les utilisateurs doivent dépendre de conditions de réseau changeantes et peu fiables, et l’itinérance ne fait qu’accroître les défis du réseau et les dépenses », a noté Gian. « Selon les données de l’Observatoire mobile, les écarts entre les pays et les emplacements géographiques ont un impact important sur l’expérience de l’application mobile de l’utilisateur. Nos données montrent que le Canada et les États-Unis enregistrent environ 5 à 6 % de déconnexions de session, contre 7,3 % en Inde, 8 % au Mexique, 9,5 % en Chine et jusqu’à 13 % en moyenne en Russie. ».

 

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn