Comment faire face au cyberharcèlement ?

cyberharcèlement

Le harcèlement sur Internet touche de nombreux internautes. Encore appelé cyber harcèlement, ce phénomène prend plusieurs formes. Du piratage de ses comptes personnels aux messages injurieux en passant par l’intimidation, la diffamation, le cyberharcèlement nuit gravement à la vie privée de bien de victimes. S’il n’existe pas de solution miracle, on dispose cependant de quelques astuces pour mieux se protéger d’une part et dénoncer d’autre part les auteurs de ces agressions en ligne. Voici quelques moyens utiles pour faire face au cyberharcèlement.

Souscrire une assurance scolaire contre le cyberharcèlement

Le cyberharcèlement est très présent dans le monde scolaire. Ce phénomène est particulièrement destructeur pour les jeunes qui en sont victimes. La mise en ligne :

  • de clichés retouchés ;
  • des photographies dévalorisantes ;
  • de critiques et injures ;

postés sur les réseaux sociaux sont autant d’actes qui portent atteinte à l’intégrité morale et psychologique de la victime. Face à ces agressions, il est indispensable de protéger ses enfants. Pour cela, de nombreux assureurs en ligne comme https://www.floabank.fr/assurances/assurance-scolaire-extrascolaire intègrent une garantie contre le cyberharcèlement dans leurs offres. Ce type de couverture scolaire vous permet de bénéficier des indemnités en cas de dommages causés à votre enfant dans le cadre d’un cyberharcèlement. Elle garantit également la prise en charge financière de la gestion de la réputation de votre enfant en ligne par un expert. Par ailleurs, un contrat d’assurance scolaire contre le harcèlement sur Internet inclut également le remboursement des frais médicaux liés par exemple à une prise en charge psychologique. Vous pouvez également compléter votre garantie par la couverture de plusieurs autres activités facultatives et extrascolaires. Si vous le souhaitez, vous pourrez bénéficier par exemple d’une assistance juridique en cas de propos diffamatoires, d’un harcèlement répété sur internet, etc.

Protéger ses données personnelles sur internet et sur les réseaux sociaux

Le cyberharcèlement ne touche pas que les enfants en milieu scolaire. Les adultes également en sont victimes. L’un des moyens efficaces pour se protéger est de choisir un mot de passe complexe et surtout de ne pas le communiquer. Ainsi, vous empêchez l’accès de vos données personnelles à tout le monde. Aussi, pour éviter les risques de piratage de l’ensemble de vos comptes, il est conseillé d’avoir des mots de passe différents pour chacun d’eux. Par exemple, si l’un de vos comptes est piraté et que vous avez des mots de passe différents, vos autres comptes ne seront pas affectés. Pensez également à organiser vos paramètres de confidentialité. Pour ce faire, mettez votre profil en mode privé. Ainsi, vous pourrez gérer par exemple les personnes qui pourront avoir accès à vos contenus et publications ou qui pourront vous trouver lors d’une recherche. Vous limitez également l’accès uniquement aux abonnés qui pourront voir vos actions telles que les commentaires, vos likes, etc. De cette façon, vous éviterez que vos données ainsi que vos actions soient exploitées par des individus malveillants. Désactiver votre géolocalisation ou encore utiliser des pseudonymes pour les interventions sur les forums serait une bonne idée. Cela vous permettra ainsi de garder une plus grande discrétion sur vos informations et vos expériences professionnelles.

Contrôler les publications ainsi que les photos sur lesquelles on est identifié

Un autre moyen pour réagir face au cyberharcèlement consiste à fouiller de temps à autre sur les moteurs de recherche en ciblant votre nom et votre prénom. Ainsi, en fonction des résultats obtenus, vous pouvez demander et obtenir la suppression de certains contenus, postes négatifs vous concernant. Pensez toujours à contrôler les photos sur lesquelles vous êtes identifiés. Cela vous permettra de choisir si vous acceptez ou non d’associer votre nom aux contenus sur lesquels vous êtes tagués. Évitez :

  • de liker ;
  • de partager ;
  • de commenter ;

des publications aux contenus inappropriés. N’hésitez pas à signaler ces contenus problématiques. Enfin, n’ayez pas honte d’en parler. Le harcèlement touche des personnes de tous les âges, tous les sexes ou encore toutes les religions. Personne n’est donc à l’abri de ce fléau. Ce n’est donc pas vous le problème, mais plutôt le harceleur.

En résumé, le cyberharcèlement peut avoir d’importantes répercussions sur la vie de la victime. Vous pouvez y faire face en protégeant vos données personnelles et vos contenus. Aussi, n’hésitez pas à souscrire une assurance scolaire contre ce fléau pour la protection de vos enfants.

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn