Les jeux vidéo et les joueurs sont-ils devenus mous ?

Nous sommes nous ramollis ?

 

Au fil des ans, j’ai réfléchi à l’état des jeux vidéo et à la question de savoir si oui ou non, en tant que communauté de joueurs, nous nous sommes ramollis. Ce que je veux dire par là, c’est que les jeux qui présentent un niveau de difficulté modéré sont immédiatement qualifiés de « Dark-Souls like » par presque tous les journalistes spécialisés dans les jeux vidéo et j’ai l’impression que cela a dégénéré. Oui, certains d’entre eux sont pour le MEME mais la plupart sont sérieux.

Vous voyez, je suis un enfant des années 90. J’ai le background stéréotypé du joueur. J’ai grandi avec la NES, joué à Pokemon, connu la joie d’avoir TOUT le contenu disponible sur disque et tout le reste. À l’époque, quand un jeu était difficile, c’était l’une de ces deux choses. Soit :

Vous étiez nul au jeu, tout simplement !

Vous ne lui avez pas donné assez de temps pour apprendre les ficelles du jeu !

 

Et c’était tout. De nos jours, les jeux sont intentionnellement rendus plus faciles alors qu’en réalité ils n’ont jamais eu besoin de l’être en premier lieu. Pour moi, j’ai l’impression que ce sont les soi-disant « journalistes de jeux » qui sont en partie responsables de cette tendance absurde. Pensez-y. Vous sortez un jeu, un journaliste connu en fait la critique, il prétend que le jeu est trop difficile (la plupart du temps, ce n’est pas le cas), qu’il n’est pas amusant à jouer et, pour cette raison, il donne au jeu une note inférieure à celle qu’il devrait avoir. D’autres développeurs, craignant que leur jeu obtienne une note faible, se plient à ces types de joueurs qui peuvent en fait ne pas représenter la démographie réelle qui joue aux jeux.

On en est arrivé au point où les développeurs vous vendent des objets ou des attributs qui vous aident à tricher dans le jeu lui-même. Un exemple serait d’accéder à une arme de niveau supérieur en commandant simplement le jeu à l’avance ou d’offrir des packs de booster à ceux qui ne veulent pas grinder.

Maintenant, si vous êtes un homme/femme qui travaille avec un 9-5, je peux comprendre que peut-être vous n’avez pas le temps et que vous voulez juste finir un jeu rapidement, mais c’est aussi loin que je suis prêt à accepter cet argument.

Je pense vraiment que les joueurs de nos jours sont devenus mous et peut-être même un peu habilités. Personne n’est prêt à apprendre les mécanismes, à utiliser des compétences de base en résolution de problèmes et à s’adapter à ce que le jeu leur propose. Tout le monde veut juste qu’on lui donne tout. Et ce ne sont que mes réflexions sur le sujet ! J’aimerais beaucoup entendre vos pensées sur ce sujet.

 

 

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn