##MT##L’Internet des objets : Connecter tout et n’importe quoi dans l’assurance#/MT##

 

Les entreprises veulent innover et sortir de plus en plus vite de nouveaux produits de nos jours. Cela a conduit à ce que les interactions de machine à machine remplacent les interactions d’homme à homme. Les appareils intelligents tels que les téléphones intelligents, les ordinateurs portables et les tablettes ont commencé à être plus nombreux que la population mondiale. L’augmentation de l’utilisation des machines due à l’automatisation et aux natifs numériques possédant plus d’un appareil intelligent a conduit au concept d’Internet des objets. L’augmentation de l’espace d’adressage de l’IPV6 a rendu le concept de l’IdO viable, car nous pouvons désormais attribuer une adresse IP à chaque atome sur Terre. 

 

L’IdO est un paradigme dans lequel toutes les choses, qu’il s’agisse d’humains, d’appareils électroniques, de gadgets, d’animaux, d’équipements ou d’ordinateurs, sont connectées les unes aux autres via l’internet. Cela peut leur permettre de transmettre et de recevoir des données, de déclencher une action ou de fournir un aperçu. La connexion entre les appareils, les mobiles, les machines et les objets permet à une entreprise de générer, de capturer, d’analyser, de communiquer et d’interpréter de manière dynamique des données intelligentes, d’accroître l’efficacité opérationnelle et d’alimenter des modèles commerciaux nouveaux et améliorés. 

 

L’internet des objets peut potentiellement transformer tous les secteurs d’activité à un niveau que l’on croyait autrefois inimaginable. L’IdO est la source d’un énorme volume de données que les analystes peuvent interpréter et donc analyser et prévoir les besoins des natifs du numérique. Pour illustrer, avec tout ce qui est connecté, un réfrigérateur à la maison pourrait envoyer les besoins d’inventaire à votre mobile, qui sera à son tour suivi par un supermarché de votre choix et le chariot pourrait vous montrer les directions vers le rayon ayant ces articles. Le supermarché pourrait également traiter la facture par le biais du chariot et le paiement de la facture pourrait être effectué par un téléphone intelligent. 

 

Internet des objets et assurance 

L’assurance est désormais allée au-delà de la vente de polices. L’IoT joue un rôle essentiel dans la révolution numérique du secteur de l’assurance en capturant autant de données que possible et donc en aidant à concevoir des politiques personnalisées et uniques pour les consommateurs en fonction de leur secteur d’activité/de leurs besoins. Les appareils intelligents sont devenus des produits de base dans le cadre de cette transformation induite par l’IdO, qui modifie l’infrastructure ainsi que la manière de faire des affaires. L’IdO a d’énormes applications à la fois dans les assurances de personnes et les assurances vie et santé. Les téléphones intelligents, les maisons intelligentes, les implants cardiaques, les bracelets, les lunettes connectées aident à capturer, surveiller et consulter les clients sur leur santé. En outre, les données saisies à partir des équipements industriels, des terres agricoles et des animaux, de la flotte de véhicules, de l’infrastructure des entreprises, des partenaires de la chaîne d’approvisionnement, etc. fournissent des billions de points sources de données pour obtenir une vue à 360 degrés de ce qui est assuré. 

 

L’Internet des objets permet aux assureurs et aux courtiers de contrôler et de prévenir les comportements de perte des assurés en réduisant la gravité et la fréquence des sinistres, en évaluant précisément les risques, en améliorant le service des sinistres et en renforçant l’engagement des clients. Bien que la plupart des assureurs et des courtiers utilisent la télématique pour remodeler le marché de l’assurance automobile pour les véhicules privés et commerciaux, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Imaginez des implications similaires non seulement pour les véhicules, mais aussi pour tous les objets tangibles que l’industrie assure. Les assureurs et les courtiers peuvent désormais évaluer les risques, regrouper les garanties et déterminer les prix en se basant sur des informations en temps réel plutôt que sur des informations historiques. 

 

Au lieu de se contenter de gérer les sinistres et d’évaluer les risques, les assureurs/courtiers ont désormais la possibilité de contrôler les pertes en suggérant de manière proactive des techniques de prévention des pertes et de sécurité avec chaque type d’assurance et en offrant des services connexes qui améliorent la gestion des risques. 

– Obtenir une image précise des expositions, des dangers et des risques de ce qui est assuré 

– Fournir des opportunités de retour d’information et des processus de contrôle pour prévenir les comportements liés aux pertes 

– Fournir des données plus précises sur les facteurs de tarification utilisés par les assureurs 

– Fournir des informations sur les différentes parties de la chaîne de valeur de l’assurance telles que la conception du produit, la tarification, la souscription, le service et les sinistres. La valeur pour les assurés se traduit par une réduction des primes et des autres coûts des risques, et pour les assureurs, par une réduction des coûts des pertes et des dépenses liées aux sinistres. Les politiques peuvent être ajustées au jour le jour pour s’adapter aux besoins des individus / entreprises avec une expérience épurée et automatisée. 

 

Certaines des applications IoT en cours de développement sont  

Un bâtiment intelligent qui se surveille lui-même et met à jour son système d’information central en temps réel peut notifier à l’assureur ou au courtier, son profil de risque sur une base quotidienne permettant aux primes immobilières de s’ajuster automatiquement en se connectant aux sociétés d’assurance/de courtage. L’accès aux systèmes de sécurité, aux extincteurs automatiques et aux plans de reprise après sinistre permet d’obtenir un profil d’assurance beaucoup plus précis qu’en se basant sur des données brutes relatives au bâtiment et aux coûts. De même, un réfrigérateur intelligent qui envoie des données sur le stockage et l’utilisation d’aliments sains à la maison en surveillant les niveaux de consommation, les recharges, etc. pourrait obtenir des réductions d’assurance maladie. Des tapis intelligents détectant les chutes, le poids et les informations relatives à la sécurité et les alertes lorsque les propriétaires ne sont pas à la maison pendant vos vacances. En cas d’effraction, vous pourriez obtenir une réduction de l’assurance des propriétaires. Pour atténuer les pertes dues à des incidents tels que la sécheresse de 2012, qui a été l’un des événements les plus coûteux jamais enregistrés par les réassureurs en matière d’assurance récolte, dans un climat incertain, les assureurs pourraient être intéressés par des systèmes de ce type (équipements agricoles intelligents ou fermes intelligentes) qui permettent aux agriculteurs de surveiller les quotas d’utilisation de l’eau, de définir des alarmes pour indiquer les taux d’utilisation élevés/faibles et de suivre les données relatives à la santé des cultures. 

L’Internet des objets, qui relie tout et n’importe quoi, permet aux assureurs et aux courtiers de passer à la vitesse supérieure en matière de collecte de données, ce qui ouvre la voie à l’utilisation du big data et de l’analyse. Le big data pourrait être beaucoup plus important avec l’IoT en place permettant aux entreprises d’avoir une vision holistique du client.