TENDANCE
seo
Sommaire

De nos jours, l’usage de la recherche vocale est devenu une tendance. Elle permet à l’internaute de dicter sa recherche par la voix au lieu d’écrire sur la barre de recherche. Cette nouvelle technologie permet d’obtenir des réponses à l’oral accompagné par des résultats de recherche traditionnelle s’affichant sur l’écran du smartphone. Nous allons découvrir dans cet article l’impact de la recherche vocale sur le SEO.

 

Qu’est-ce que la recherche vocale ?

 

La recherche vocale est une technologie de reconnaissance vocale permettant aux utilisateurs de faire des recherches en énonçant une question sur le micro d’un appareil mobile au lieu d’écrire sur la barre de recherche. Cette application permet :

  • de s’informer sur des données spécifiques comme la météo ;
  • de poser des questions aux moteurs de recherches ;
  • d’actionner les applications ;
  • de rechercher des fichiers audio ou vidéo ;
  • de composer un numéro de téléphone tout en conduisant une voiture.

Un site doit être référencé sur Google pour faire partie des résultats proposés lors d’une recherche vocale.

 

L’impact de la recherche vocale sur le référencement Google

 

Dorénavant, grâce à la commande vocale, l’internaute prononce une phrase pour réaliser une recherche sur Google. Cette requête se fait sous forme de question, par exemple  « Comment décorer une salle de bain ? ». Le moteur de recherche fournira ainsi des résultats ayant un bon référencement naturel. Il est donc primordial d’optimiser le SEO du site pour être visible lors d’une recherche vocale.

 

Des résultats géolocalisés

L’internaute utilise surtout la recherche vocale pour trouver un fournisseur de services ou de produits se trouvant aux alentours de chez lui. Dans ce cas, il est nécessaire d’améliorer le référencement local pour être facilement trouvé sur Google.

 

Un langage conversationnel

La commande vocale permet de faire des recherches à partir d’une phrase complète sous forme de question. Le mot clé doit figurer dans cette requête. Pour améliorer le SEO, il est conseillé d’apporter des réponses aux questions posées en rédigeant du contenu correspondant aux interrogations des internautes.

 

Une réponse vocale par l’assistant

Pour répondre aux requêtes de l’internaute, l’assistant vocal apporte un résultat à l’oral. Il est ainsi important de rédiger un contenu que l’assistant peut facilement lire, afin d’améliorer le SEO.

 

Une technologie utilisée sur smartphone

Dans la plupart du temps, l’internaute utilise son smartphone pour effectuer des recherches vocales. Pour être mieux référencé, il est ainsi recommandé de créer un site Web réactif.

 

Comment optimiser son site pour une recherche vocale ?

 

Aujourd’hui, plusieurs personnes utilisent la recherche vocale pour réaliser des recherches sur Google. Un quart des recherches réalisées se base sur des informations locales. Les entreprises locales sont ainsi incitées à mettre en œuvre des stratégies pour avoir un bon classement lors d’une recherche vocale locale. Le meilleur moyen d’optimiser un site est de rédiger des contenus s’adaptant à la recherche vocale, soit un contenu lisible ayant un ton naturel proche d’une conversation. À la suite d’une étude réalisée, les réponses claires et concises sont les plus choisies par Google pour répondre à une recherche vocale. Pour apporter une réponse rapide, le meilleur résultat doit être composé de 29 mots. Il est aussi conseillé d’utiliser des outils spécifiques permettant de déterminer les questions des internautes les plus fréquentes sur un mot clé. Il est recommandé de fournir des contenus courts pour être bien positionné.

 

Comment bien rédiger un contenu pour la recherche vocale ?

 

Un bon contenu pour la recherche vocale permet de répondre concrètement aux demandes de l’internaute. Il est primordial de connaître les questions qui se posent souvent sur un sujet et rédiger un contenu répondant à ces requêtes. Pour cela, il est conseillé de cliquer sur la partie « Autres questions posées » afin de voir les différentes demandes des utilisateurs.

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn